La défiscalisation immobilière permet aux contribuables de réduire considérablement leurs impôts que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, mais comment défiscaliser dans l'immobilier ?

C'est ce que nous allons découvrir dans l'article qui suit.

Défiscalisation Immobilière avec la loi pinel

La défiscalisation immobilière avec la loi pinel concerne les logement neuf en vue de location et vous permet de ce fait de bénéficier d'une réduction de 21 % en métropole et 32 % en Outre mer pour une durée de 12 ans maximum.

Pour bénéficier de la loi pinel, votre logement doit répondre à certaines conditions qui sont comme suit :

  • Il doit être dans une localisation bien définie en zone A bis, Zone A, Zone B1, Zone B2, Zone C.
  • Le logement doit répondre aux normes de la réglementation thermique RT 2012.
  • Le logement doit être mis en location pour une durée de 9 ans.
  • L'investissement ne doit pas être plus de 300 000 €.
  • L'investissement doit être fait entre le 1 janvier 2014 et le 31 décembre 2016.

Défiscalisation d'un logement meublé

Vous pourrez bénéficier de plusieurs dispositifs de défiscalisation, si vous envisagez de louer votre logement meublé comme :

La loi Censi-bouvard

La loi Censi-bouvard qui permet une défiscalisation de 11 % sur le montant de l'investissement sur une durée de 9 ans.

Mais votre logement doit être meublé et loué pour une certaine catégorie de personne à savoir, les touristes, les étudiants, les personnes handicapées ou encore les personnes âgées. Et la recette de location ne doit pas dépasser les 23 000 € hors taxe.

Les statuts LMP et LMNP

Louer en meublé professionnel LMP présente des avantages tels que :

  • Vous verrez déduire les charges d’investissement de votre logement.
  • Exonérer les revenus sur les plus values sur cession après 5 ans.
  • Si la somme du loyer dépasse les 50 % des revenus du foyer fiscal, vous aurez droit à une exonération de l’ISF.

Pour ce qui est de louer en meublé non professionnel LMNP, vous aurez droit à :

  • Avec le régime forfaitaire Micro-Bic, vous aurez un abattement de 50 % sur la recette fiscal.
  • Avec le régime réel simplifié, le propriétaire bénéficie d'une déduction de charges de l'investissement.

Il est aussi important de noter que le statut LMNP et la loi Censi-bouvard sont tous deux cumulable.

Peut-on défiscaliser sur un immobilier ancien ?

La défiscalisation ne concerne pas que le logement neuf mais aussi l'ancien. 

Vous pourrez alors bénéficier de certains dispositifs en vus de réduire vos impôts à l'image de :

La loi Cosse

La loi Cosse porte sur les investisseur en logement ancien rénové en vue de le louer. 

L'investisseur-bailleur se bénéficiera alors d'une réduction allant de 15 à 75 % selon le montant du loyer et peut même atteindre les 85 %, si le bailleur confie son logement à une association agréée.

La loi monuments historiques

La loi monuments historiques qui est une loi très ancienne datant de 1913, et elle a pour principe de d'encourager la restauration de l'immobilier à caractère ancien avec une réduction d'impôt sur les travaux, les charges, les intérêts d'emprunt quant à l'achat du bien, les travaux et l'entretien de ce dernier sont déduits de 100 %.

La loi Malraux

La loi Malraux se porte sur les bien immobiliers anciens mais à caractère historique acheté et restauré et mis en location, avec une défiscalisation de 22 à 30 % sur une durée de 9 ans.

 

La loi Denormandie

La loi Denormandie a été mis en place en 2019 pour la rénovation des biens immobiliers dans les centres villes des communes éligibles, puis s'est étendue en 2020 pour joindre tous le territoire des communes éligibles.

La loi Denormandie offre les mêmes avantages que la loi Pinel.

Le bien doit faire l'objet d'une rénovation atteignant les 25 % du prix, et les travaux doivent joindre l'amélioration des performances énergétiques.

Le dispositif de déficit foncier : qu'est ce que c'est ?


Le dispositif de déficit foncier permet une défiscalisation sur une période de 10 ans sur les travaux d'un bien immobilier entièrement rénové en vue de le louer imputable sur les revenus fonciers.

Mais le propriétaire peut aussi en plus de cette déduction fiscale déduire sur ses revenus du travail près de 10 700 € par an sur les travaux pour une durée de 6 ans.

Laissez un commentaire